La spagyrie

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un sujet que j’ai découvert vraiment par hasard…Je travaillais sur mon mémoire pour valider ma formation en phytothérapie, le sujet dont je souhaitais traiter était celui des plantes utilisées par nos « sorcières » ou « femmes sages » d’antan. Ces femmes de nos contrées européennes qui connaissaient les plantes, les cycles de la lune, des planètes, le pouvoir des minéraux et des animaux sur notre santé. Toutes ces femmes qui furent traitées de sorcières et brûlées vives à une époque bien noire.

Je tombe alors sur le terme de « spagyrie » et je me suis laissée emportée…et ai donc fini par écrire mon mémoire sur ce sujet. La spagyrie est l’alchimie par les plantes, c’est une phytothérapie élargie, « holistique » presque spirituelle qui permet d’atteindre tous les aspects de l’humain : mental, physique, émotionnel.

Les premières traces écrites des connaissances en spagyrie remontent aux années 1500, à l’époque de Paracelse, un célèbre médecin et alchimiste : « L’homme est le meilleur remède pour l’homme » disait-il.

Le mot spagyrie vient du grec SPAO (séparer, tirer, différencier) et AGEIRO (réunir, rassembler, conjoindre). Mais entre ces deux phases fondamentales, interviennent des processus complexes de purifications et de dynamisations indispensables. La spagythérapie, telle qu’elle est proposée aujourd’hui, est la mise en pratique des lois de l’alchimie gnostique dans le sens d’un respect de l’homme total.

Plus précisément, la spagyrie est une application dans le domaine médical des principes de l’alchimie millénaire, tant répandue au Moyen Age, et encore pendant toute la Renaissance. Si la spagyrie apparaît assez tardivement dans l’histoire, sa véritable naissance est bien plus ancienne, et remonte très probablement à l’Egypte ancienne, berceau de l’alchimie.

Les travaux de Paracelse ont été repris par le Dr Zimpel, aux alentours des années 1800. Actuellement, c’est la maison Phylak, basée en Suisse qui préserve et perpétue les connaissances en matière de spagyrie ainsi que l’entreprise ELIXALP de Toni Ceron en France.

Aujourd’hui, la spagyrie, fidèle à ses origines alchimiques, reste cachée….et pourtant elle pourrait susciter un intérêt fort comme le sont les approches énergétiques ou médecines complémentaires qui s’intéressent à la globalité de l’être (kinésiologie, santé humaniste, Médecine Traditionnelle Chinoise, Tibétaines, Indienne, auriculothérapie).

Les bases thérapeutiques: 

Spagyrie vient du grec: SPAO et AGEIRO, Séparer et Réunir, telle est l’étymologie du mot spagyrie. Autrement dit : décomposer la Vie, la débarrasser de ses impuretés, puis la recomposer à un niveau supérieur d’évolution…vaste programme dont l’archétype est le Phénix, cet oiseau mythique (symbolisant la Pierre philosophale) qui meurt et renaît de ces cendres

La spagyrie est aussi une approche holistique mais aussi une philosophie qui considère que toute maladie apparaît comme une dysharmonie vibratoire, une dissonance énergétique nécessitant le recours à des préparations, dites quintessences capables de relancer le processus d’auto-guérison en rééquilibrant et harmonisant l’individu.

La spagyrie, à l’inverse de la médecine allopathique, est une médecine holistique qui va soigner la cause du symptôme et non le symptôme lui -même.  Le symptôme ici n’est pas masqué, d’où une inefficacité moindre en apparence.

Les 3 principes alchimiques:

alchimie

Mythologiquement, l’Alchimie est liée à Hermès Trismégiste, le « Trois fois grand » qui réunit les 3 principes universels qui constituent toute matière et qui sont : le Sal, le Sulfur et le Mercur (on ne fait ici référence ni au sel de cuisine, au soufre des allumettes ou au mercure du thermomètre, mais au caractère principiel de ces éléments).

Ces trois principes sont indissolublement liés pendant la vie ; ils ne pourront être séparés que par une « mort ».

La spagyrie transpose ce principe de base de l’alchimie dans les plantes en considérant les oligo-éléments et les sels minéraux qu’elles contiennent comme étant le sel.

  • Le soufre correspond aux huiles essentielles qui sont l’âme de la plante (l’information elle-même). Le Soufre s’exprimera par le corps mental, lieu de nos agitations mentales et intellectuelles.
  • Le mercure correspond aux alcoolats ou teinture-mère et représente l’esprit de la plante (l’énergie nécessaire pour animer l’information). C’est un principe de volatilité : il a tendance à s’échapper, surtout sous l’action de la chaleur. Pour l’homme, le mercure s’exprimera par le corps « émotionnel » ou « corps astral », siège de nos émotions.
  • Le sel correspond aux sels minéraux et oligo-éléments et représente le corps de la plante (nécessaire à toute information). Au contraire du Mercure, c’est un principe de fixité : il résistera à de très hautes températures. Pour l’homme, c’est son corps physique.

En cas de déséquilibre entre ces 3 Humeurs, alors la maladie se déclare et le retour à la santé passe inévitablement par un travail de rééquilibrage des trois humeurs, l’une par rapport à l’autre.

L’archétype de la plante travaillée

L’Archétype de la plante travaillée est le point central qui permet le mouvement d’énergies vitales.

C’est ainsi que nous allons vers une thérapie globale qui agira aussi bien sur les plans subtils de la maladie que sur les plans concrets et visibles, laissant l’homme complètement libre des substances ingérées étant donné que de tels élixirs sont complets, non demandeurs de vitalité humaine.

Ainsi de telles préparations, une fois ingérées ne restent pas dans les sphères subtiles humaines mais libèrent les problèmes sur tous les plans. L’homme reste ici « maître de sa maison » avec son libre arbitre face à sa destinée ; tout notre système dépend de cette intégrité corporelle.

Mon expérience:

J’ai choisi mon élixir spagyrique au pendule. J’ai donc fait confiance à ce dernier et il m’a donné un élixir qui semblait bien correspondre à mon problème qui était d’ordre psycho-émotionnel et non purement physique. Après l’avoir commandé sur le site elixalp (un des seuls sites où il est possible de les commander en France), je l’ai reçu et ai adoré son odeur, très complexe, à la fois fraîche, boisée, fermentée, mentholée… bref une merveille pour mon odorat. J’ai fini mon flacon en 3 semaines (15 gouttes deux fois par jour) et je trouve que son action a été plutôt convaincante.

Si le pendule ne vous convient pas, il faut alors chercher un spagythérapeute, qui ne court hélas pas les rues…

Ayant toujours favorisé les solutions agissant à la fois sur le corps et l’esprit, je trouve que ces remèdes me correspondent bien.

J’aime aussi le fait que ces remèdes ne peuvent être fabriqués que de manière artisanale. En effet, afin  d’extraire l’âme de la plante, la récolte doit se faire souvent très tôt en période de pleine lune ou lors de conjonctions planétaires particulières (puisque chaque plante est liée à une planète).

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter mon mémoire, ce n’est pas la panacée mais le condensé des informations s’y trouvent sur une vingtaine de pages.

-> Mémoire sur la SPAGYRIE

Une bibliographie s’y trouve à la fin.

**************

 

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s